Mes petits contes marins Agrandir l'image

Mes petits contes marins

979-10-90029-32-3

Jean de La Varende

Nouveau

Ces trente-quatre récits inédits en librairie constituent un tour d’horizon des grandes figures et hauts-faits de la Marine française au fil de cinq siècles d’histoire. Enfant, Jean de La Varende les entendit pour la plupart, racontés par l’amiral Fleuriot de Langle, son grand-père. Il en tire [...]

Résumé

En stock

16,00 €

Fiche technique

Pages174
Dimensions14.8 x 21 cm
Couverturesouple
Date de parutionoctobre 2012

En savoir plus

Édition de luxe numérotée disponible

 au prix de 29 €

 

   Ces trente-quatre récits inédits en librairie constituent un tour d’horizon des grandes figures et hauts-faits de la Marine française au fil de cinq siècles d’histoire. Enfant, Jean de La Varende les entendit pour la plupart, racontés par l’amiral Fleuriot de Langle, son grand-père. Il en tire une palette de caractères et d’actions colorées où l’on retrouve truculence et verdeur d’hommes de mer, pirates ou officiers de la Royale, lancés sur gréements et navires au large des cinq continents.
   Un complément indispensable à sa légendaire Histoire de la marine en maquettes et à son fameux Des marins, de l’honneur et des dames.

   Sommaire : Préface de l’amiral Jean-Marc Brûlez ; Avant-propos de Patrick Delon ; La «Jeanne-Belle» ; Un brave ; Le lionceau ; Le Thalassandre ; La Murion ; La faim ; L’espion ; Le cocher de l’Amiral ; Apollonius de Tyane ; L’égaré ; Le naufrage des concierges ; L’enfant du soleil ; Le mal de terre ; Une drôle d’épave ; Paméla ; Calme plat ; L’attaque de la voiture ; Un amour à Nantes ; La Marianne ; Les petits tritons ; Le lièvre de Sparte ; Ma petite dactylo ; Resquilles ; Ruyter et son nègre ; Le paisible chasseur ; Le musée turc ; La créancière ; Politique ; Un grand vin ; Le service de Canton ; La hune du csar ; Un beau mariage ; Fortune de mer ; Deux chansons de bord ; Sources.

   Romancier, biographe, historien, membre de l’Académie Goncourt et de l’Académie de Marine, Jean de La Varende (1887-1959) s’est attaché à l’évocation du terroir normand et de ses traditions avec une prédilection particulière pour la mer et les marins.
Jean-Marc Brûlez est vice-amiral et directeur du musée national de la Marine
Patrick Delon est secrétaire général de l’association littéraire Présence de La Varende.
Daniel Lordey est peintre de l’Armée.

Du même auteur :

Mes plus beaux Noëls 
Mes plus beaux contes sacrés
Les manants du roi 
Surcouf 
Don Bosco
Contes des plaines et des bois 
Mes contes d'au-delà des mers 

Dans la presse

Chouette un livre, 19 octobre 2012

   Just’sous la voûte du grand canot
   Qui mieux qu’un descendant des Vikings pouvait faire vivre, sur le même océan, de fiers officiers de la Royale, des pirates patibulaires, Charcot, Napoléon, Barberousse, un petit « bezot » du Pays d’Ouche et quelques « barbus tannés » sous le regard admiratif des « dames de Bretagne » ? Normand, Jean de La Varende l’était autant par son attachement à ses terres que par sa passion pour la mer. Passion dont il hérita de son grand-père, l’amiral Fleuriot de Langle, de plus admirable conteur. A lire un soir de tempête!
Trente-quatre récits inédits, avec une préface de l’amiral Jean-Parc Brulez, un avant-propos de Patrick Delon et des illustrations de Daniel Lordey, peintre de l’Armée.
   Pour adolescents (et leurs parents) 

Famille chrétienne, n° 1822 du 15 au 21 décembre 2012

La Varende aimait la mer et comptait plusieurs amiraux dans sa famille, dont un aïeul, compagnon de La Pérouse dans son expédition autour du monde (XVIIIe siècle). Il aurait voulu préparer Navale, mais ses yeux ne le lui permirent pas.
Ces trente-quatre récits sur la Royale, inédits en librairie, mettent en scène, dans son style si savoureux, des personnages hauts en couleur – hommes de mer, pirates ou officiers –, dans des histoires aventureuses, colorées, drolatiques ou émouvantes…
On se promène à travers les siècles et sur les cinq continents. Et on a même droit, en annexe, à deux chansons de bord de son cru. Un régal !
À partir de 13-14 ans.
Marie-Catherine d’Hausen