Les cités interdites Agrandir l'image

Les cités interdites

979-10-90029-35-4

Capitaine Caval

Nouveau

Muté à Aulnay-sous-Bois dans le 93, Flamme découvre la vie des cités, leurs habitants, leurs codes. Voilà le soldat du feu qui donne des cours de karaté aux jeunes de la cité Sevran Beaudottes et bientôt, [...]

Résumé

En stock

12,00 €

Fiche technique

Pages236
Dimensions13.5 x 20.5 cm
Couverturesouple
Date de parutionseptembre 2012

En savoir plus

   Muté à Aulnay-sous-Bois dans le 93, Flamme découvre la vie des cités, leurs habitants, leurs codes. Voilà le soldat du feu qui donne des cours de karaté aux jeunes de la cité Sevran Beaudottes et bientôt, un dialogue se noue. Des amitiés et des haines naissent, sur fond de révolte et d’attentat, autour des acteurs de cette périlleuse aventure humaine : Nelson le petit handicapé, Song le maléfique, et Ouali, le caïd redouté des Beaudottes. Le lecteur retrouvera auprès de Flamme, Alice, plus vaillante que jamais, Carabi, fidèle et moqueur, et la figure nouvelle de Garance, l’officier ami… au fil d’une enquête haletante !

   Père de famille, le capitaine Caval est officier à la Brigade de Sapeurs Pompiers de Paris qu’il a servie notamment en banlieue difficile.

   Louis-Marie Remy est également officier à la BSPP.

Dans la série Sergent Flamme, le soldat pompier de la BSPP :

1. Code Delta
2. Les Cités interdites
3. L’Affaire Vladimir
4. Place Vendôme 
5. Feu sacré 

 Dans la presse

Renaissance catholique, n° 123, août-octobre 2012

   Quel garçon n’a pas rêvé d’être pompier ? Et pourtant ce héros du quotidien est bien souvent absent de la littérature pour la jeunesse. Cet oubli est maintenant réparé ! Avec les aventures du sergent Flamme, jeune et intrépide pompier de Paris au passé douloureux, les soldats du feu ont dorénavant leur héros !
   Avec Flamme, les adolescents plongeront, à partir de 12 ans, dans l’ambiance des casernes, sauveront des vies et seront confrontés aux grands problèmes de la société actuelle tels que la drogue ou la violence dans les banlieues. Avec l’œil précis d’un expert et d’un passionné, le capitaine Caval, officier à la brigade des Sapeurs-Pompiers de Paris, nous livre une série de romans-pompiers de tendance « polar » qui va captiver les enfants, particulièrement les garçons. En parallèle, ils tenteront de faire face avec le jeune sergent aux grandes questions auxquelles ce dernier se trouve confronté dans son métier : la souffrance, la mort, le mal… pourquoi ?
   Un vrai héros au cœur pur qui fera rêver les jeunes esprits toujours avides de se trouver des modèles à suivre.
C.M., jeune lectrice

La Nef, n° 243, décembre 2012

   L’estampille apposée sur la couverture, « polar pompier », donne le ton ! L’attachant sergent Flamme découvert dans Code Delta, premier de cette nouvelle série, sort à nouveau de ses fonctions de soldat du feu pour mener une enquête policière. Selon lui, la plus grande qualité du pompier est la curiosité ! Tous les signaux sont au rouge car un attentat majeur se prépare. Pour savoir lequel, il se mêle aux jeunes de sa cité de Seine-Saint-Denis, petits trafiquants prêts à se soumettre à une main pleine de billets. C’est un jeu risqué et le soir où Aulnay s’enflamme, le sergent démasqué est une cible. La caserne se transforme en camp retranché où celle qu’il aime découvre le quotidien des familles de pompiers.
   Ce roman d’action trouve sa force dans le suspense, la justesse de ton et la belle palette de caractères des personnages secondaires. Une occasion pour les lecteurs d’ouvrir les yeux sur un monde auquel la violence et la mort ne sont pas étrangères.
Garçons et filles à partir de 12 ans.
Valérie d’Aubigny

Famille chrétienne, n° 1822 du 15 au 21 décembre 2012

   Après ses premières aventures à la caserne de sapeurs pompiers de Montmartre à Paris (cf. Code Delta), le sergent Flamme, jeune soldat du feu, est muté à Aulnay-sous-Bois. Le voilà face aux quartiers difficiles, aux barres d’immeubles et à leurs habitants, amicaux ou haineux.
   Dès son arrivée, il se met à donner des cours de karaté aux jeunes de la cité Sevran Beaudottes. Il noue amitié avec Nelson, jeune handicapé des rues, se confronte durement aux caïds Song et Ouali. Soudain, les banlieues s’enflamment…
   On retrouve toujours, aux côtés de Flamme, son amie Alice, et Carabi, le jeune policier. Une enquête haletante et réaliste, sur fond de terrorisme, plutôt pour garçons, à partir de 13-14 ans.
Marie-Catherine d’Hausen

Lecture et tradition, N.S., n° 26, juin 2013

   […] Nous parlons de chevalerie au « Moyen Âge » (quelle erreur, nous devrions dire l’Âge d’or), parlons de la profession qui se rapproche le plus de la chevalerie de nos jours, le beau métier de pompier ! Sauver et protéger, telle est leur mission, une mission de haute abnégation. Le sergent Flamme, héros de ce roman des cités, va découvrir au sein d’un sale quartier de Paris, une autre réalité que celle qu’il a connue à la caserne qu’il vient de quitter suite à une mutation. Le jeune sous-officier va mener une enquête qui le plongera au cœur des pires trafics et des émeutes « bidon » qui servent à concentrer les forces de polices, les gendarmes et les pompiers sur un même espace, afin de laisser libre cours aux criminelles activités de se dérouler à l’autre bout de Paris, en toute impunité. Abandon, confiance, générosité et héroïsme sont à la clé. Un excellent ouvrage pour ceux et celles qui croient encore que l’âge des héros est mort.

L’Homme Nouveau, n° 1546, 6 juuillet 2013

   Quand il est envoyé à la caserne d’Aulnay-sous-Bois, Flamme change d’atmosphère du tout au tout. En lieu et place du quartier calme de Montmartre celui des banlieues, où révoltes et émeutes se succèdent. Mais derrière ces émeutes semble se profiler une opération bien ficelée. Avec l’aide d’un jeune de la banlieue – à qui cette « trahison » coûtera la vie –, Flamme fait peu à peu la lumière et empêchera le pire. Un roman fort bien écrit, qui plonge jeunes et moins jeunes dans l’univers unique des pompiers et qui ne cache pas la violence et l’organisation du monde des banlieues.
A.C.

Fideliter, n° 217, janvier-février 2014

   La suite des aventures du Sergent Flamme nous mène dans une de ces banlieues chaudes ou « zone sensible » que les hommes politiques et les médias obéissants habillent des euphémismes les plus doux pour cacher la réalité à ceux qui n’y vivent pas.
   Muté à la caserne d’Aulnay, le sergent Flamme pense retrouver une certaine sérénité dans sa nouvelle affectation. Bien vite, cependant, l’agitation d’une jeunesse désœuvrée et manipulée par l’argent facile l’entraîne malgré lui dans une nouvelle course contre la montre angoissante, où la vie parallèle de plusieurs personnages est engagée. Le talent du romancier consiste à mener de front la psychologie de son héros, toujours partagé dans ses sentiments, celle des personnages secondaires et le rythme haletant des aventures qui se succèdent. La tension monte en permanence et ne se relâche pas. Comme pour le premier opus, sa lecture plaira aux jeunes dès 14 ans.
Abbé Philippe Bourrat