Feu sacré Agrandir l'image

Feu sacré

978-2-37271-075-6

Capitaine Caval

Nouveau

12,00 €

Fiche technique

Pages288
Dimensions13,5 x 20,5
Couverturesouple
Date de parutionAvril 2017

En savoir plus

   « Épouvanté, il se retourna vers la cathédrale. Elle était là, immobile, au coeur de la Cité, symbole de l'histoire de France, lieu de pèlerinage ou de dévotion, témoin inébranlable de la foi. Une fumée noire s'échappait de sa blessure. Elle semblait être rentrée dans une agonie de cathédrale. Des dizaines de fourmis s'activaient à son chevet pour la secourir.
   Et les foumis n'étaient autres que ses camarades de la brigade. »

   Jeune sergent de la Brigade des Sapeurs Pompiers de Paris, Flamme se retrouve ici confronté à des attentats terroristes dans la capitale.
   Saura-t-il déjouer le funeste projet d’incendie du phare spirituel de l’île de la Cité ?
   Alice, la jeune infirmière, l’aidera-t-elle à faire face au nouveau complot ourdi par l’Internationale d’Artimon ?
   Sa quête des origines le conduira-t-elle jusqu’aux confins de la Sibérie ?
   Avec un sens aigu du suspense et des intrigues mêlées où psychologie et éthique de l’action éclairent des situations tantôt cocasses tantôt dramatiques, le capitaine Caval renoue avec le quotidien des soldats du feu, feu de l’âme, feu sacré !

Père de famille, le capitaine Caval a été officier à la Brigade de Sapeurs Pompiers de Paris qu’il a servie notamment en banlieue difficile.

Dans la même série Sergent Flamme, le soldat pompier de la BSPP :

1. Code Delta
2. Les Cités interdites
3. L’Affaire Vladimir
4. Place Vendôme 

Dans la presse

Présent, n°8864, 19 mai 2017

   Parution de la nouvelle aventure du sergent Flamme : après Code Delta, Les Cités interdites, L’Affaire Vladimir et La Place Vendôme, voici Feu sacré, au titre évocateur puisqu’il s’agit, comme les jeunes et enthousiastes lecteurs le savent, d’un héros qui appartient au corps des pompiers. 

   En lien, hélas ! avec notre propre actualité, au cours de ses aventures Flamme se trouve confronté à des attentats terroristes qui font de nombreuses victimes mais se rend compte qu’il en est d’autres envisagés, menaçant Notre-Dame de Paris et même... Saint-Pierre de Rome ! On passe aussi à Notre-Dame de Consolation, chapelle bien connue du VIIIe arrondissement de Paris, mais celle-ci, érigée à l’endroit même de l’un des incendies qui marqua le plus l’opinion à la fin du XIXe siècle, celui du Bazar de la Charité, n’est dans le livre que le lieu d’une messe traditionnelle. 

   Comme toujours sous la plume du Capitaine Caval, les rebondissements se suivent et le suspens y gagne. Les notes explicatives sur le vocabulaire propre aux pompiers raviront les lecteurs passionnés, qui apprendront aussi à se méfier des manipulations médiatiques en tout genre. Quant aux journalistes, ils prennent des coups de patte, mérités pour la plupart, mais nous espérons que l’auteur exclut de ce régime ceux des journaux indépendants et valeureux comme Présent !

A.L.P.

L'Homme Nouveau (site internet), 10 mai 2018

   L’officier des sapeurs-pompiers de Paris dissimulé sous le pseudonyme de capitaine Caval, auteur des aventures du sergent Flamme, se trouve confronté, professionnellement, à une génération privée de repères culturels ou religieux. L’un des intérêts de la série est de mettre en scène un héros que la disparition de ses parents à sa naissance a coupé de son milieu et de l’éducation qu’il aurait dû recevoir. Le jeune Efflam doit apprendre à 20 ans ce qui ne lui a pas été enseigné enfant : aussi bien à penser seul que les mots pour le faire. Il lui faut aussi découvrir la foi des siens, tenter d’y adhérer, en dépit du monde déchristianisé dans lequel il évolue.
   Ce défi éducatif prend une importance capitale, et bien vue, dans ce nouveau volume (Capitaine Caval, Feu sacré, Via Romana, 290 p., 12 €), sans nuire ni à l’intrigue, toujours parfaitement menée et dramatique à souhait, ni à une analyse remarquablement intelligente de l’actualité qui sert toujours de décor à ses aventures.
   Un nouveau seuil dans l’horreur terroriste vient d’être franchi : des islamistes ont massacré des enfants en prière dans la basilique de Montmartre. Quoique unanime la condamnation, très vite, tourne au procès médiatique des religions, facteurs de haines, de violences et de divisions. Ne vaudrait-il pas mieux abolir dogmes et croyances au profit d’une foi universelle et mettre en commun les lieux de culte, en commençant, bien sûr, par ceux du catholicisme ?
   Élevé dans l’indifférence religieuse par ses parents nourriciers, Efflam, dit Flamme, jeune sergent des sapeurs-pompiers de Paris, n’est pas loin de partager ces vues mais les réactions de ses supérieurs et de ses nouveaux amis l’incitent à se poser des questions. Lorsque le capitaine Artimon, agent de la redoutable organisation Janus, qui s’est donnée pour but la déstabilisation générale et l’instauration d’un nouvel ordre mondial, avant de mourir, dépose chez lui des documents prouvant l’implication de la société secrète dans les événements de Montmartre et avertissant de prochains attentats visant des sanctuaires catholiques, le garçon comprend qu’il est loin d’en avoir fini avec ceux qui lui ont arraché ses parents et dont il ne cesse de croiser la route. Recruté par les Services français auxquels appartenait son défunt père, le colonel Champmartin, Flamme réussira-t-il à sauver Notre-Dame de Paris et Saint-Pierre de Rome de leur destruction annoncée ?
   Pas de rêveries romantiques, ici, mais des situations crédibles, souvent tragiques, auxquelles les héros n’ont à opposer que leur courage, leur sens du sacrifice, et leur foi. 
   Précisément les vertus sur lesquelles il sera, si Dieu veut, possible de reconstruire en France et ailleurs une civilisation chrétienne.
Anne Bernet