Au secours des chrétiens d'Orient Agrandir l'image

Au secours des chrétiens d'Orient

978-2-37271-133-3

Charlotte d'Ornellas

Nouveau

10,00 €

Fiche technique

Pages128
Dimensions10 x 16 cm
Couverturesouple
Date de parutionavril 2019

En savoir plus

  Journaliste à Valeurs actuelles, Charlotte d’Ornellas interroge ici les fondateurs de SOS Chrétiens d’Orient, et dévoile l’origine et les motivations de cette association d’entraide très impliquée au Proche-Orient. Plongée passionnante au cœur des initiatives d’une équipe généreuse, le récit aide à une meilleure compréhension des conflits de Syrie, d’Irak ou du Liban, mais également d’Égypte où les enjeux humains renvoient sans cesse aux enjeux géostratégiques et géopolitiques avec Russie et USA comme arbitres non désintéressés. L’entretien est sans langue de bois et si l’engagement décrit au service de la paix et du maintien des communautés chrétiennes de Terres Saintes est exemplaire, la réponse aux détracteurs de cette jeune équipe de terrain est sans appel.

   Charlotte d’Ornellas est journaliste à Valeurs actuelles et Charles de Meyer est le président de SOS Chrétiens d’Orient, dont Benjamin Blanchard est lui-même le directeur général.
   Né le 8 décembre 1992, Charles de Meyer est l'aîné d'une famille de cinq enfants. Ancien élève du Prytanée National Militaire de La Flèche, il cofonde SOS Chrétiens d'Orient pendant ses études supérieures. Il travaille aujourd'hui comme conseiller en communication.
    Après des études de droit privé, Benjamin Blanchard a exercé le métier de notaire pendant cinq ans avant de travailler à l’Assemblée nationale puis au Parlement européen comme assistant parlementaire. Patron d’émission sur Radio courtoisie, il fonde avec Charles de Meyer SOS Chrétiens d’Orient en 2013, dont il est aujourd’hui directeur général.

Dans la presse

Famille Chrétienne, n°2155, semaine du 4 au 10 mai 2019

   Pour se débarrasser des idées reçues sur les chrétiens d’Orient, rien ne vaut le témoignage de ceux qui les aident depuis des années. C’est pour cette raison que la journaliste Charlotte d’Ornellas, qui connaît bien cette question, a interrogé Charles de Meyer et Benjamin Blanchard, de SOS Chrétiens d’Orient. L’association a comme objectifs de venir aux secours des populations sur place, et notamment les chrétiens, pour les aider à rester chez eux, de retisser un lien entre chrétiens d’Orient et d’Occident, et donc envoyer des volontaires sur le terrain, et enfin de raconter, en France, ce qui se passe vraiment dans cette région.
  C’est ce que font ici les fondateurs de cette œuvre en pleine expansion.
Charles-Henri d’Andigné

Chrétiens dans la Cité, Lettre d’information, N°376, Juillet-Août 2019

   Comment comprendre le développement spectaculaire de SOS Chrétiens d'Orient ? La journaliste Charlotte d'Ornellas a voulu trouver des réponses en interrogeant les jeunes fondateurs de l'association, Charles de Meyer et Benjamin Blanchard. Son petit livre d'entretiens, Au secours des chrétiens d'Orient (Via Romana, 128 p., 10 €), permet de découvrir la naissance d'une œuvre dont la première réalisation fut d'offrir en 2013 des cadeaux de Noël aux enfants syriens. De cette première expérience réussie est venue l'idée de développer l'aide matérielle aux populations sur place et l'envoi de jeunes volontaires, et ainsi renforcer les liens entre chrétiens d'Orient et d'Occident. L'Irak fut la deuxième étape, marquée par le soutien aux réfugiés ; ce fut ensuite le Liban, la Jordanie, puis l’Égypte. Souvent accusés de collusion avec le pouvoir de Bachar el-Assad, les animateurs de SOS Chrétiens d'Orient expliquent que leur action eut été impossible sans l'accord des autorités, dans un pays en guerre contre l'insurrection islamiste, position largement soutenue par les communautés chrétiennes de Syrie.