Dictionnaire insolite des dynasties du monde Agrandir l'image

Dictionnaire insolite des dynasties du monde

978-2-37271-132-6

Philippe Delorme

Nouveau

28,00 €

Fiche technique

Pages466
Dimensions16 x 24 cm
Couverturesouple
Date de parutionmai 2019

En savoir plus

   Répartis sur les cinq continents, ils sont encore une trentaine de rois, d’empereurs et de princes, tenant leur couronne de dynasties parfois millénaires comme au Japon et leur autorité d’une investiture temporelle et spirituelle qui confère souvent un supplément d’âme à leurs nations. Beaucoup d'autres familles, de par le monde, ne jouent plus un rôle politique direct, mais restent attachées à l'histoire et au destin de leur pays.

   Voici les épopées flamboyantes ou sanglantes d’une soixantaine de ces lignées souveraines que Philippe Delorme, en spécialiste reconnu de l’histoire royale, inventorie ici de A à Z en un tour du monde fascinant de complots, de guerres et de révolutions qui firent la gloire ou le déclin de ces familles régnantes ou déchues. Si les unes sont célèbres tels les Windsor d’Angleterre, les Grimaldi de Monaco, les Habsbourg d'Autriche ou les Capétiens de France, d’autres demeurent inconnues du public comme celles du Lesotho, du Rwanda, des sultans de Brunei ou des rois des îles Tonga. Philippe Delorme les fait vivre ici avec passion sans oublier l'épopée des peuples avec lesquels elles se confondent, quant à leur rayonnement politique, artistique, économique et culturel.

   Philippe Delorme, historien et chroniqueur à Valeurs actuelles, a dirigé la revue Point de vue – Histoire. Il est l’auteur d’une quarantaine d’ouvrages de référence.

Du même auteur

Louis XVII, la biographie 

Dans la presse

Blog Noblesse et Royautés, 12 août 2019

   Voilà un volumineux ouvrage qui est en fait un très intéressant répertoire des différentes dynasties de ce monde, et pas uniquement d’Europe. Philippe Delorme, qui fut longtemps journaliste au magazine « Point de Vue » et qui compte à son actif une quarantaine de livres dont une très émouvante biographie du petit roi Louis XVII, héritier de Louis XVI et Marie-Antoinette, supplicié jusqu’au bout à la prison du Temple, dresse un inventaire de 63 familles.
   Les plus connues sont évidemment répertoriées : les Windsor, Grimaldi, Romanov, Saxe-Cobourg, Bourbons, Orléans,…mais ce qui constitue l’attrait de cet ouvrage, ce sont les gros plans sur des familles moins connues du grand public et pourtant au riche passé historique : les Karageorgevitch de Serbie, Durrani d’Afghanistan, Ganwa du Burundi, Bakoena du Lesotho, Hachémites d’Irak, Nyiginya du Rwanda, Osmalis de Turquie ou encore les Pétrovitch-Njégosh du Monténégro.
   Classées par ordre alphabétique, ces dynasties sont présentées dans des chapitres successifs d’une dizaine de pages maximum avec une mise en contexte, rappel des faits historiques marquant et leur situation actuelle.
   Très agréable à lire pour les férus d’Histoire mais aussi pour celles et ceux plus novices, qui découvriront que certaines républiques actuelles furent des royaumes.
   La préface est signée par le roi Siméon de Bulgarie qui connut un destin peu commun : roi à l’âge de 6 ans au moment du décès inopiné de son père, exilé de 1946 à 1996 et en 2001 Premier Ministre de son pays devenu entre temps une république !
Régine Salens

Action Familiale et Scolaire, n°265, octobre 2019

   P. Delorme est un historien spécialiste des familles royales et Siméon de Bulgarie, revenu d’exil royal, a été premier ministre de la république. Ce "pavé" de 460 p. peut paraître un peu insipide à ceux qui ne sont pas férus de généalogie royale ou impériale. Des alaouites d’Égypte, successeurs des pharaons, aux zoulous du Swaziland, les Dlamini, P. Delorme nous introduit dans une soixantaine de dynasties du monde.
   Autant dire qu’il n’y a pas beaucoup de place pour chacune. Et c’est peut-être là qu’est l’intérêt de ce livre : on parcourt l’histoire et le monde sans crainte d’être lassé par des récits interminables. Il n’y a donc pas beaucoup de place pour les familles connues puisque justement le but est de faire découvrir d’autres dynasties ; ainsi, pour la France, les Capétiens n’occupent que 15 pages. Pour l’Europe, les croisements des diverses familles rendent plus difficile la séparation de leurs histoires respectives sur une période plus ou moins brève.
   Pour les pays exotiques, ceux qui sont mal connus ou dont l’histoire est récente – tels le Burundi, avec les Ganwas, proches des Tutsis[1] – c’est plutôt l’histoire des maîtres des lieux successifs que retrace P. Delorme. Certes, toutes ces vies ne présentent pas un long fleuve tranquille, mais une succession de gloire, de conflits, de révolutions. Les passionnés d’histoire découvriront avec bonheur des histoires vraiment insolites.
   L’absence de cartes géographiques pour les régions les plus difficiles à situer, ou d’un répertoire des noms propres qui parsèment les chapitres consacrés aux pays méconnus, est regrettable. Il faudra se rappeler, à propos de la Tunisie, que le nom d’Algérie n’existe que depuis la colonisation française.
JdS 

[1] Pour l’histoire tribale de l’Afrique, nous recommandons les ouvrages de B. Lugan.