Louis XVI ou la tragédie de la vertu Agrandir l'image

Louis XVI ou la tragédie de la vertu

978-2-916727-83-7

Gérard Bedel

Nouveau

Homme de foi, intelligent, fidèle à son épouse et soucieux du bonheur des Français, Louis XVI a-t-il été un authentique roi politique ? Les principes de son éducation par le duc de La Vauguyon l’ont-ils réellement privé de tout esprit d’action et de décision ?

Résumé

En stock

10,50 €

Fiche technique

Pages93
Dimensions14 x 14 cm
Couverturesouple
Date de parutionseptembre 2010

En savoir plus

   Homme de foi, intelligent, fidèle à son épouse et soucieux du bonheur des Français, Louis XVI a-t-il été un authentique roi politique ? Les principes de son éducation par le duc de La Vauguyon l’ont-ils réellement privé de tout esprit d’action et de décision ?
A-t-il tenté de briser l’engrenage infernal de la crise institutionnelle, de répondre aux aspirations des philosophes, de résister aux crimes de l’insurrection bourgeoise et affairiste ?
Professeur d’université, Gérard Bedel répond à ces questions sans langue de bois, en témoin de la tradition royale française et capétienne.

Avec une préface du prince Sixte-Henry de Bourbon Parme


Féru d’humanités classiques, professeur à La Roche-sur-Yon, Gérard Bedel est l’auteur des Merveilleux Noëls du Moyen Âge (2009), Le général de Sonis (2012) et co-auteur des Neuf histoires de Noël (2008), disponibles chez Via Romana.

Dans la presse

Politique magazine, n° 93, février 2011

   Les historiens continuent d’être « interpellés » par Louis XVI. Il y a longtemps qu’il a été fait justice des mensonges et que la politique du souverain a été disséquée dans ses moindres détails, ainsi que la psychologie de l’homme, mais il faut sans cesse dire et redire la vérité et ne pas laisser s’appesantir l’oubli. Cela fut admirablement résumé dans une conférence donnée l’an dernier à Nice, par Gérard Bedel. Pénétré des utopies de son temps, étonnant – et détonant – mélange de libéralisme et d’archaïsme, profondément bon, instruit et moderne, Louis XVI eut été un grand roi, sans les maladresses de ses décisions et la malchance des circonstances, tout aussi incroyables. Avec Jacques Bainville, on reste partagé entre la sévérité pour sa politique et la vénération pour son martyre.
Yves-Henri Allard