L'islam et les femmes Agrandir l'image

L'islam et les femmes

978-2-916727-12-7

Daniel Raffard de Brienne

Nouveau

En stock

10,50 €

Fiche technique

Pages60
Dimensions10.5 x 14.8 cm
Couverturesouple
Date de parutionaoût 2007

En savoir plus

Jamais le droit des femmes et leur dignité n’a tant préoccupé nos contemporains.

Pourtant, la mondialisation, le terrorisme et l’émergence de l’intolérance islamiste mettent en relief les injustices et les crimes qui frappent nombre d’entre elles à travers le monde.Président émérite de l’Association des Écrivains Catholiques de langue française, Daniel Raffard de Brienne établit ici ce que dit le Coran et professe Mahomet sur les femmes.

L’islam prône-t-il la discrimination sexuelle ? Réduit-il le statut des femmes à celui de mineure à vie ? Prescrit-il le port du voile ? Réprime-t-il par la violence l’insoumission à l’homme ? Punit-il l’adultère par lapidation ? Pratique-t-il la spoliation partielle de leur héritage ?

Par-delà les idées reçues, voici une quête de vérité pour servir un rapport égalitaire et civilisateur entre hommes et femmes.

Du même auteur : Enquête sur... les croisades

Sommaire

L’étrange mystique de Mahomet ; les origines du Coran ; le Coran et les femmes ; le voile ; le mariage ; la répudiation ; l’adultère ; le paradis ; conclusion.

Dans la presse

Sedes sapientiae, n° 102, hiver 2007

   Cet opuscule, à qui on ne demandera pas la qualité et la précision d’un ouvrage scientifique, a pour ambition de présenter le statut de la femme dans l’islam. Daniel Raffard de Brienne, récemment décédé, établit, en huit courts chapitres, une présentation sommaire mais claire des origines du Coran et de l’islam, puis de ce qui concerne la femme dans cette religion.

   Il s’appuis sur des citations nombreuses et variées d’islamologues de qualité, comme Édouard-Marie Gallez (Le Messie et son prophète, 2 vol., Éd. de Paris, 2005), ou le père Moussali. Il cite des témoignages de femmes musulmanes, des recueils de hadiths (paroles de Mahomet transmises oralement par les compagnons du prophète, puis compilées deux à trois siècles plus tard), ainsi que des livres récents traitant du problème de l’islam dans la modernité.

   La femme dans l’islam a une position mineure et un statut de mineure, tant dans la vie privée et domestique que dans le domaine religieux. Au ciel, il en sera encore de même, un hadith déclarant : « Il m’a été donné de voir l’enfer et j’ai vu que la majorité de ses habitants étaient les femmes » (Boukhari, vol. 1). Les hommes, comme il est bien connu, connaîtront, eux, les plaisirs d’un jardin aux fruits délicieux où les attendent des houris toujours vierges.

   L’auteur n’insiste pas, dans chacun des thèmes qu’il traite, sur l’aspect démonstratif. Il évite les lourdeurs et les redites, et fait de son livre une sorte de plaquette d’information – sommaire, mais exacte – à diffuser auprès de ceux qui côtoient l’islam sans bien le connaître.

   Combien de jeunes femmes françaises fréquentant des musulmans sont tentées, par affection pour leur ami, d’embrasser une religion dont elles ignorent presque tout ?

   C’est un service à rendre que de prêter ou d’offrir ce livre facile à lire à ceux qui ont besoin d’en savoir plus sur cette question grave.

Fr. H.-M. Favelin

 

Renaissance catholique, n° 98, août–octobre 2007

    Ouvrage posthume du regretté Daniel Raffard de Brienne qui, après quelques rappels sur la réalité de l’Islam, s’intéresse au cas particulier de la condition féminine en terre d’islam.

    Toujours clair, argumenté et en l’occurrence… terrifiant. Avec un prix très abordable.

    Jean-Pierre Maugendre

 

L’Homme nouveau magazine, n° 1408, 10 novembre 2007

    Ouvrage posthume – son auteur est décédé cet été –, ce petit ouvrage apportera un premier éclairage sur la question traitée. Il synthétise en partie les travaux du père Gallez sur le sujet et s’appuie sur de nombreuses sources secondaires. Sa prétention n’est donc pas scientifique mais plus exactement synthétique afin de montrer l’exacte place réservée aux femmes par le Coran et les sociétés musulmanes.

    Stéphen Vallet