Contes des plaines et des bois Agrandir l'image

Contes des plaines et des bois

978-2-37271-060-2

Jean de La Varende

Nouveau

19,00 €

Fiche technique

Pages176
Dimensions14,8 x 21 cm
Couverturesouple
Date de parutionnovembre 2016

En savoir plus

   Préface de David Gaillardon ; avant-propos de Patrick Delon
   Illustrations de Daniel Lordey

   La Normandie est riche de forêts : Écouves, Perseigne et Bellême pour n'en citer que quelques-unes. La Varende évoque aussi les landes bretonnes où l'on chassait encore le loup au siècle dernier. Pour un gentilhomme campagnard comme lui, les chevaux, les chiens, la chasse à courre y trouvent leur place. Sans oublier la plaine grasse des labours d'automne d'où jaillissent les vols de l'alouette et de la perdrix rouge et les grands lièvres hauts sur jarrets qui s'ensauvent droit devant et que le regard poursuit jusqu'à la ligne de l'horizon. Dans ces Contes des plaines et des bois, récits inédits en librairie, l'auteur évoque ses souvenirs de jeunesse, les vieilles demeures où vivaient des personnages originaux et hauts en couleur qu'il a rencontrés durant sa vie à la campagne. Il sait nous faire partager son respect et son amour de la Nature et, si la chasse est présente dans ses récits, il ne prétend pas s'en justifier, mais il la considère comme une école d'endurance et de courage, souvent même comme un certain art de vivre.

   Romancier, biographe, historien, membre de l'académie Goncourt et de l'Académie de marine, Jean de La Varende (1887-1959) s'est attaché à l'évocation du terroir normand et de ses traditions. 

Du même auteur :

Mes plus beaux Noëls 
Mes plus beaux contes sacrés 
Mes petits contes marins 
Les manants du roi 
Surcouf 
Don Bosco 

Dans la presse

Connaissance de la Chasse, n°490, février 2017

   C'était hier, c'était déjà la préhistoire. La Normandie vivait alors au rythme campagnard, la chasse avait naturellement sa place dans ce que nous nommons aujourd'hui la ruralité. Ecrivain, natif et ayant vécu à Chamblac (Eure), de l'académie Goncourt auteur d'un fameux Nez-de-Cuir, Jean de La Varende (1887-1949) écrivit nombre de nouvelles parues dans divers journaux traitant de la chasse, notamment la chasse à courre. Pour la première fois, voici cette quinzaine de textes rassemblés. Erudit, sensible, chasseur lui-même - que nous devinons davantage contemplatif que prédateur -, La Varende, tel un conteur, nous entraine dans de beaux voyages faits de sensations, de sentiments, de culture. Autres temps, mêmes émotions.
F.-X A