Philosophie de la royauté Agrandir l'image

Philosophie de la royauté

978-2-37271-004-6

Yves-Marie Adeline

Nouveau

14,00 €

Fiche technique

Pages268
Dimensions10 x 16 cm
Couverturesouple
Date de parutionavril 2015

En savoir plus

   En ce début du XXIe siècle, la royauté semble être devenue une institution appartenant au passé. Les États monarchiques sont minoritaires en Europe depuis le cataclysme des deux guerres mondiales, et plus encore dans le reste du monde : pour une petite vingtaine de royaumes en Asie, trois en Afrique, un seul en Amérique… et encore le Canada relève-t-il de la monarchie britannique : aucun monarque américain.
   Une propagande omniprésente et continuelle enseigne la royauté comme étant systématiquement celle de Caligula, fût-ce à quelques mètres des frontières belge, hollandaise ou luxembourgeoise, au-delà desquelles on n’a pourtant jamais entendu dire que les sujets qui y vivent souffrent un cauchemar quotidien. Les grandes figures comme Louis XIV sont dévalorisées, déformées, parfois même par des caricatures présentées comme des portraits. Louis XVI est montré comme un imbécile dont la stupidité justifie le passage à la république, suivant un sens de l’histoire. Rechercher l’institution royale, même si elle a présidé à treize siècles d’existence de la France, est regardé sans examen comme un retour en arrière.
   Ce livre expose une anthropologie de la royauté.

   Yves-Marie Adeline, docteur de l’Université de Paris 1, est connu pour son œuvre universitaire et littéraire rassemblant aujourd’hui près d’une trentaine d’ouvrages.

Du même auteur

Les angéliques
20 ans

Dans la presse

Les 4 Vérités Hebdo, n°995, vendredi 29 mai 2015

   Notre ami Yves-Marie Adeline revient, après plusieurs années consacrées à d’autres sujets, à la philosophie politique. Dans « La droite piégée » et « Le pouvoir légitime », il avait démontré combien la république est, en France, le règne de la gauche. Et il avait élaboré sa « théorie du cliquet », selon laquelle la droite ne revient jamais sur les réformes de la gauche. Dans « Philosophie de la royauté », Adeline expose une véritable conception de l’homme (à la fois anti-totalitaire et anti-individualiste), sur laquelle fonder une royauté pour le XXIe siècle et une résistance efficace au totalitarisme de la gauche.
   Un livre stimulant qui intéressera autant les républicains de droite que les royalistes!

Lectures Françaises, n°708, avril 2016

   Dans son dernier ouvrage, Yves-Marie Adeline aborde un sujet qui atteint une certaine élévation, puisqu'il y développe ce qu'est, à ses yeux, la Philosophie de la Royauté, exposée en deux parties principales : l'Anthropologie du pouvoir et la Théorie du pouvoir légitime. Son dessein est d'expliquer que l'institution royale est bien différente de la caricature qui en est présentée par ses adversaires comme un retour en arrière et un type de gouvernement rétrograde. Hélas, cette image est celle largement répandue de nos jours, même auprès d'un public qui regarde avec une certaine sympathie l'éventuelle restauration d'un roi sur le trône de France, mais la considère comme totalement irréaliste et utopique.