Almanach du Marquis - 2009 Agrandir l'image

Almanach du Marquis - 2009

978-2-916727-63-9

Jean-Paul Chayrigues de Olmetta

Nouveau

La saison 2008-2009 du Marquis : son journal, ses sorties, ses bonnes adresses, ses voyages, ses dîners en ville, ses portraits, sa chronique de savoir-vivre... Avec une étonnante évocation du Jean Gabin

Résumé

En stock

28,50 €

Fiche technique

Pages250
Dimensions16 x 24 cm
Couverturesouple
Date de parutionoctobre 2009

En savoir plus

   La saison 2008-2009 du Marquis : son journal, ses sorties, ses bons mots, ses bonnes adresses, ses voyages et sa croisière, ses dîners en ville, ses restaurants, ses recettes, ses histoires drôles, ses portraits, sa chronique de savoir-vivre...

   Avec une étonnante évocation du Jean Gabin "paysan", un adieu corrosif à Maurice Druon, les témoignages inédits d’Anne Brassié, Patrick Gofman et Jean-Pierre Rondeau sur Serge de Beketch, la curieuse histoire de l’angélique, et toujours les illustrations impertinentes de Nicolas Charrier, la rubrique assaisonnée d’Antonin.

Né à Paris le 30 octobre 1943, Jean-Paul Chayrigues de Olmetta est montmartrois et fier de l’être. Durant 35 ans, il fut attaché à la Société du Cheval Français et Contrôleur de la Société des Auteurs dramatiques. Il est chevalier de l’ordre national du Mérite et commandeur du Mérite agricole.

Du même auteur

L’homme à table (épuisé)
Mes décadanses, 2003-2007 (épuisé)
Parlons... Franc-Maçonnerie
Almanach du Marquis - 2008
Almanach du Marquis - 2010

Mes princes, mes monstres
Mes muses, mes monstres

A cheval

A table !
A vos casseroles ! 

 

Dans la presse

 

Le Bulletin célinien, n° 135, janvier 2010

   Montmartrois comme le fut Céline, Jean-Paul Chayrigues de Olmetta n’a, hormis cette appartenance, que peu de points communs avec l’auteur de Nord. Gastronome, mondain, soucieux de sa mise et à cheval sur l’étiquette, le Marquis se différencie sensiblement de l’ermite de Meudon. Il s’en rapproche par un humour dévastateur qu’il exerce aux dépens de ses contemporains dont il a tout loisir d’observer les ridicules et les petitesses. Son almanach, journal de ses voyages et de ses sorties, est en passe de devenir un classique. Un peu comme tel guide culinaire dont on attend la sortie chaque année. La comparaison s’impose étant donné la place accordée à la table dans cet ouvrage. Plus de deux cents pages d’observations aigres-douces, de vacheries mais aussi de commentaires émus, notamment lorsqu’il évoque feu Serge de Beketch dont il fut l’ami. En lisant cet almanach, on voit que son goût de la bonne chère ne va pas sans celui de la convivialité. C’est que le Marquis voue un culte à l’amitié. Et quoi de plus agréable, en effet, que de rencontrer ses amis autour d’une bonne table ? Libéral, il fraye aussi sans déplaisir avec ceux qui ne partagent pas ses opinions. Sans doute a-t-il la nostalgie du temps où un royaliste pouvait dîner, dans une atmosphère bon enfant, à la même table qu’un socialiste. Fourchette, puis plume à la main, Jean-Paul Chayrigues de Olmetta se situe, à sa façon, dans la lignée des bons vivants lettrés que furent Daudet, Galtier-Boissière ou Béraud. Tous nos vœux, cher Marquis !
Marc Laudelout