La vie agitée des dames d'honneur des reines de France Agrandir l'image

La vie agitée des dames d'honneur des reines de France

979-10-90029-99-6

Bernadette de Castelbajac

Nouveau

Elles sont jeunes et jolies, cultivées, élégantes et appartiennent à l’aristocratie : ce sont les demoiselles et les dames d’honneur de la reine de France. Leur présence est indispensable à la cour. Elles apportent de la gaieté mais aussi du prestige à la reine. Elles l’entourent, la distraient et, à l’occasion, conspirent avec elle. Leur rôle est aussi de séduire…

Résumé

24,00 €

Fiche technique

Pages258
Dimensions13,5 x 20,5 cm
Couverturesouple
Date de parutionfévrier 2015

En savoir plus

   Elles sont jeunes et jolies, cultivées, élégantes et appartiennent à l’aristocratie : ce sont les demoiselles et les dames d’honneur de la reine de France. Leur présence est indispensable à la cour. Elles apportent de la gaieté mais aussi du prestige à la reine. Elles l’entourent, la distraient et, à l’occasion, conspirent avec elle. Leur rôle est aussi de séduire… « Une cour sans dames, c’est un jardin sans fleurs » affirmait François Ier.
   Certaines d'entre elles ont mené une vie “vertueuse”, bien que ce mot prête à rire. Bonnes épouses et bonnes mères, soucieuses de remplir leurs devoirs auprès d'une souveraine… elles ne sont plus qu'un nom dans les archives. On les a oubliées. Mais on se souvient de celles qui n'ont pu résister aux mirages de la richesse, de l'ambition, du besoin de jouer un rôle important, de l'amour… Certaines l'ont payé bien cher.
   Bernadette de Castelbajac nous fait revivre ici la destinée des plus illustres d’entre elles : d’Odette de Champdivers, douce et discrète, consolatrice du coléreux roi Charles VI, morte dans la pauvreté, jusqu'à l'empoisonneuse Mme de Montespan rachetant ses crimes derrière les murs d'un couvent, c'est un défilé prestigieux de jeunes et jolies dames qui laissèrent une trace non négligeable dans l'histoire de notre pays.

   Journaliste et écrivain, Bernadette de Castelbajac est l'auteur chez Perrin de plusieurs ouvrages sur l’odyssée des mots et des bons mots. Historienne, elle a également publié Nourrices et nounous (Cosmopole, 2007) et Histoire d’empoisonneuses d’hier et d’aujourd’hui (Michel de Maule, 2011).

Dans la presse

Le Figaro Histoire, n°20, juin-juillet 2015

   "Dame d'honneur", "dame d'atour", " dame du lit ", "dame du palais", une subtile hiérarchie s'est établie au fil du temps entre fonction honorifique et réels services rendus dans l'entourage immédiat de la reine. Bernadette de Castelbajac passe en revue quelques dizaines d'entre elles, du XIVe au XVIIIe siècle. Le profil de ces dames d'honneur est très divers: de la sulfureuse Galigaï, soupçonnée d'avoir ensorcelé Marie de Médicis, à Mme de Motteville, charitable et lettrée, au service d'Anne d'Autriche. YC